Lily O'Connors




Partagez | 
 

 Lily O'Connors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre

Feuille de personnage
Disponible pour un topic?:
MessageSujet: Lily O'Connors   Mer 30 Jan - 1:13


id card



Ft. Ashley Greene



    NOM: O`Connors

    PRÉNOMS: Elizabeth Judith dit Lily

    NATIONALITÉ: Américaine

    ÂGE RÉEL:22

    ÂGE PHYSIQUE: 20

    STATUT: Dans une relation compliquée

    MÉTIER: Prostituée

    ORIENTATION SEXUELLE: Bisexuelle




    -- CARACTÈRE:

    Elizabeth est une jeune femme des plus tourmentée, ce qui, au vu de sa vie ne semble pas illogique tout au contraire. La société dans laquelle nous vivons à de très nombreux mots qui pourraient qualifier la jeune femme, tous plus violent les uns que les autres, mais vous les énumérer ainsi ne serait que peine perdue car vous les interpréterez tous d'une façon erronée. Pour éviter cela nous allons passer un moment ensemble, le temps qu'il faudra pour que vous compreniez la psyché d'Elizabeth Judith aussi nommée Lily, ma pauvre enfant. Celle-ci est une jeune femme possédant de multiples traits de caractères certains plus appuyés que d'autres, comme nous tous, mais nous pouvons sans mal en distinguer quatre qui dominent les autres, sa détermination, sa passion, ses envies et le dernier que vous découvrirez en temps voulu celui-ci étant assez difficile à nommer en un seul mot et des plus dur à accepter pour moi. Commençons donc avec la détermination qui a permit à ma fille de vivre aussi longtemps.

    Depuis son plus jeune âge Lily a montrée une détermination à toute épreuve devant les difficultés qu'elle a du subir, que ce soit ma mort ou bien les actes vicieux que mon mari lui fit subir après que j'ai quittée ce monde. Bien que sa vie n'était en cette époque qu'une série de violence et d'humiliation ma jeune enfant ne s'en plaignait pas, jamais elle n'oublia la promesse qu'elle s'était fait à elle même lors de ma mort perdant alors la parole. Jamais sous les coups de mon mari elle ne cria jamais elle ne lui fit le plaisir de supplier faisant ce qu'il fallait pour survivre jusqu'au jour où elle put fuir... Il en est toujours de même aujourd'hui, je dois avouer que je suis triste de voir l'état dans lequel se trouve ma si précieuse fille mais elle vit, malgré toutes les épreuves qu'elle subit encore chaque jours elle vit et c'est le plus important. Sa détermination à tenir cette promesse la maintient en vie encore et encore malgré tout. Mais que serait cette détermination sans une passion qui pour Lily fut le savoir.

    Sans argent elle n'eut jamais l'éducation que tout enfant serait en droit d'attendre de la part de la société mais par chance elle eut accès au savoir contenu dans les livres. Ce fut ce qui déclencha cette passion pour les livres et les secrets qu'ils renfermaient, Lily a toujours avec elle un livre ou plusieurs livres, l'appartement qu'elle occupe est empli. C'est avec fierté que je peux le dire ma fille est une férue de lecture en tout genre, ses livres lui permirent de rêver, de lutter contre sa timidité maladive et la soumission qui s'en était suivit envers les hommes violents bien qu'elle ait de nos jours toujours quelques réflexes liés à sa timidité qui n'a jamais pu s'effacer. Les livres lui permettent de se raccrocher à ce monde lorsque les drogues coulent dans ses veines, une sorte de lien qui l'unie à la réalité. Oui ma fille est une droguée, elle donnerait presque tout pour une dose de drogue et c'est ce qu'elle fait offrant son corps pour se payer celle-ci mais je ne lui en veux pas.

    C''est ainsi que nous arrivons à ses envies, les envies qui consument ma fille depuis qu'elle a réussi à fuir mon mari et touchée à la drogue. La drogue, un payement qu'elle reçu pour s'être vendue au mauvais homme un soir où l'argent manquait et la faim la tiraillait depuis ce jour ses envies sont toutes tournées vers cette saleté qui la consume jours après jours. Vous ne verrez presque jamais Lily en manque celle-ci gardant toujours une dose à sa disposition vendant ses charmes contre une dose sans aucun remord bien avant de se retrouver à court et ce bien qu'elle ne supporte plus son corps. Ce corps si beau que la drogue ravage chaque jours un peu plus sans parler des dégâts que chaque client provoque en elle... Mais ce n'est rien par rapport à ce qu'elle se fait subir elle même ce qui nous entraîne vers le dernier trait du caractère de ma fille.

    Cette chose si violente qui met sa vie en danger, cette chose qui mêle une envie morbide qui loge dans son cœur, une détermination suffisante pour passer le pas et une passion débordante qui permet de passer le pas. Lily est torturée par des envies suicidaires qu'elle ne peut se résoudre à mener à terme... Il n'est désormais plus rare d'observer ma pauvre enfant se taillader les avants bras avec une lame de rasoir qu'elle cache dans son sac à main. Fascinée par son sang courant sur le sol il ne fallut que peu de chose pour qu'elle ne meurt plusieurs fois...



    -- PHYSIQUE:

    Lily.... Quelle belle femme elle était devenue avec les années, une femme possédant un corps que beaucoup envient au jour d'aujourd'hui, un corps que certain abusent sans aucune vergogne, cela me désole mais je n'y peux rien, je déplore aussi le fait qu'elle fasse elle même autant de mal à ce corps si beau que la nature lui à offert. Dans les lignes qui vont suivre je vais vous la décrire avec les mots qu'une mère n'aime pas entendre dans la bouche des hommes qui côtoient son enfant et pourtant je m'en vois forcée pour que vous compreniez...

    Mesurant un mètre soixante cinq pour un poids de cinquante quatre kilos ma pauvre enfant souffre d'une mauvaise, très mauvaise hygiène de vie ce qui explique ce poids plus faible que la normale mais je reviendrais sur cela plus tard parlons des choses plus joyeuses. Ma fille possède le visage des anges, un visage dessinée avec une grande habilitée, les lèvres pulpeuses qui composent sa bouche n'ont besoin d'aucun artifice pour que l'envie de se les approprier naisse à leurs vues. Ses yeux bleu-vert aussi étincelant que des rivières de diamants pourraient hypnotiser quiconque s'y perd pendant quelques instants. Ce visage voit en son centre un nez fin qui l'harmonise parfaitement alors qu'il se voit encadré par une belle chevelure ébène lui tombant dans le dos en cascade. Ses cheveux cache la plus part du temps ses oreilles percées qui accueillent deux paires de bouches d'oreilles d'un goût tout à fait discutable mais Lily ne peut certainement se payer mieux...

    Voilà ce qui attire les hommes que ma fille fréquente, son beau visage, mais ils ne tardent pas à se rendre compte que son corps et tout aussi attirant que son visage et n'hésite que peu à lui acheter pour quelques heures... Je vais donc vous parler de ce corps qui la fait vivre bien que je me répugne à parler de ce "travail" qu'elle pratique, personne ne devrait avoir à faire cela dans notre monde. Ma fille, comme je vous l'ais dis plus tôt, souffre d'une très mauvaise hygiène de vie mêlant à son corps différentes drogues et ce régulièrement ce qui lui a fait perdre plusieurs kilos avec les années lui laissant un corps affaibli mais paradoxalement toujours dès plus attirant. Certaines mauvaises langues vous diront que ce ne fut que bénéfique au vu des courbes que présente son corps, la drogue ayant du faire disparaitre les formes trop charnues de son anatomie pour laisser apparaître une poitrine attrayante et délicate au touché, des hanches avec une courbure délicieuse ainsi qu'un postérieur galbé d'une bien belle façon mais il n'en est rien. Les seules choses que les drogues lui ont apportées ce sont les marques pourpres sur ses veines, ces cicatrices sur ses poignets et les vomissements qu'elle se force à provoquer par moment avec ses douces mains...

    Vous l'aurez compris la drogue n'a rien fait de positif pour ma si précieuse fille bien que nombre de ses client n'en pense pas moins pouvant avoir ainsi son corps sans mal... Pour que ce est du coté vestimentaire Élisabeth n'ayant que peu d'argent elle est vêtue sans grande prétention si ce n'est la robe qu'elle possède pour son travail qui la met en valeur...





once upon a time


    -- HISTOIRE:

    ~~ Je vais vous conter l'histoire de ma fille, Elizabeth Judith O'Connors, par souci de facilité je vais la nommer Lily la plupart du temps comme le font les gens qu'elle côtoie de nos jours, à croire que le prénom que nous lui avons donné ne lui plait guère. Je tiens aussi à vous signifier qu'avec les années ma vision sur certaines choses à largement changée et il est possible que vous me trouviez dure sur certains sujets .~~


    ~~~~

    Lily est née il y a de cela vingt ans jour pour jour dans une ruelle de Castle Dale par une nuit froide et pluvieuse. Vous trouvez certainement cela incongrue au minimum, mais je vous rassure nous étions bel et bien en route vers l'hôpital de notre petite ville lorsque l'épave qui nous servait de voiture eut la mauvaise idée de rendre l'âme, mon mari Howard ayant préféré dilapider les cents dollars destinés à sa réparation dans du whisky. C'est ainsi que la plus belle de mes enfants vint au monde dans le froid de cette ruelle humide et insalubre sans aucune aide médicale ayant pour seule compagnie une inconnue qui me permit d'accoucher dans un minimum de confort. Mon mari, cet homme que j'aurais dû quitter dès ce jour, tétanisé par tout cela eut tout de même l'idée d'utiliser une cabine proche pour joindre les secours alors que je faisais tout mon possible pour réchauffer ma fille dans mes bras les larmes aux yeux devant la joie d'être à nouveau mère et la douleur que l'accouchement venait de provoquer. C'est ainsi que quelques heures plus tard et après avoir reçu les soins médicaux appropriés, un lit propre m'avait accueillit fournissant un refuge douillet à mon enfant, Elizabeth Judith O'Connors. Malheureusement notre famille n'était pas dès plus aisée ne pouvant se permettre de payer des frais médicaux trop importants et donc dès que mon état le permis je sortis de l'hôpital pour réintégrer la petite maison que nous possédions. Maison... C'est un grand mot il faut bien dire, la plupart des personnes que je connaissais à cette époque auraient plutôt appelés cela un taudis et je dois bien me rendre à l'évidence s'en était bien un...

    La petite enfance, tout comme l'enfance de Lily fut tout aussi difficile que sa naissance malgré tout l'amour que j'ai eut pour elle, à cause de cet amour même. Je vous l'avoue aujourd'hui, cela me fais mal, mais si seulement j'avais vu cela à cette époque, si j'avais pu voir la haine que cet amour avait fait naître dans le cœur de ses deux sœurs et trois frères j'aurais essayé de tout arranger, mais je m'égare... Lily eut donc une enfance difficile principalement à cause de notre manque d'argent ne permettant pas de lui offrir une place dans une crèche, elle resta donc au domicile familial profitant de ma présence jour après jour ce qui rendit certains de mes autres enfants jaloux bien qu'ils eurent tous la chance de passer leur petite enfance avec moi. Alors que les années passaient je commençais à m'occuper de son éducation scolaire mon mari exigent qu'elle n'aille pas dans une école classique préférant le travail à la maison ce qui était une première nos autres enfants étant tous inscrits dans l'école la plus proche et la moins chère, peut être que la consommation d'alcool en hausse d'Howard expliquait cela, mais à cette époque j'étais trop amoureuse de mon mari et attachée à ma fille pour me rendre compte du mal que cela entraînait et de la jalousie qui allait littéralement éclater dans le cœur de mes autres enfants... Par ma faute Lily n'avait que peu d'amies de son âge n'allant pas à l'école pour s'en faire, nous n'avions pas non plus les moyens de l'inscrire à un quelconque sport ou autre activité pouvant lui en procurer. Son niveau scolaire n'était pas des plus haut non plus car je cédais trop facilement à ses caprices alors qu'elle devait étudier la laissant m'aider en cuisine ou jouer dehors avec notre chien. Elle soufrait aussi de n'avoir personne avec qui jouer mise à part ses frères et sœurs qui se montraient tous "cruels" et "vicieux" avec elle pouvant lui faire croire jouer à cache-cache alors qu'ils ne cherchaient qu'à se débarrasser d'elle, l'enfermant dans un placard ou la forçant à rester durant des heures dehors sous la pluie pendant qu'ils s'étaient abrités plus loin. C'est pour cela aussi que plusieurs fois j'eus supplié mon mari de retrouver un emploi pour le bonheur de notre fille, qu'elle puisse se rendre avec ses frères et sœurs à l'école mais l'alcool avec le temps avait changé Howard et comme à chaque fois il eut le dernier mot ne voulant en entendre plus replongeant dans sa bouteille.

    Puis vint ce jour... Le jour de ma mort, le jour où je pris conscience bien trop tard de toutes les erreurs de ma vie. A ce qu'il fut publié dans les journaux une morsure de serpent serait à l'origine de ma mort, mais je dois bien avouer en douter, la dernière chose dont je me rappelle n'est autre que la main de mon mari s'abattant sur mon visage alors que nous nous disputions à l'extérieur de la maison puis une profonde douleur au niveau du cou avant que je ne quitte ce monde... La dispute portait sur l'éducation de Lily, une nouvelle fois, celle-ci malgré ses treize ans n'avait toujours pas de scolarité normale, presque aucune connaissance générale, pas d'amis, ce qui me désolait, mais mon mari bien trop éméché pour m'écouter se montra pour la première fois violent ce qui ne fut que le début de plusieurs années de terreur pour Lily. A peine ma vie eut elle quittée mon corps qu'Howard se précipita à l'intérieur de la maison saisissant mon ange par le cou la forçant à sortir et à regarder mon corps sans vie, à regarder ce qu'elle avait fait, elle qui était la cause de cette dispute, elle qui venait de tuer sa mère. Devant cette vision la pauvre fondit en larme demandant pardon encore et encore, mais pour seule réponse elle n'eut que la main de mon époux en plein visage, cette main qui s'abattait sur son corps à chaque fois qu'elle demandait pardon jusqu'à ce qu'elle se taise tombant dans les pommes sous les coups.

    Le réveil de ma pauvre petite fut difficile, tant physiquement que psychologiquement. Son corps d'enfant était couvert de marques violacées conséquences des coups reçus plus tôt dans la journée, mais ce n'était pas cela le pire. Les propos de son père l'avaient choqués au plus haut point, Lily était persuadée à son réveil d'être la cause profonde de ma mort s'en voulant à un tel point qu'elle ne cessa de pleurer pendant une demie journée y perdant la voix, mais surtout recevant une nouvelle correction de la part de mon mari ivre, celui-ci la rabaissant verbalement alors qu'il la frappait sans relâche. Une fois qu'il eut fini sortant de la chambre Lily se fit une promesse alors qu'elle sombrait dans une profonde torpeur, s'occuper de sa famille comme sa mère le faisait pour être pardonnée d'avoir été une si mauvaise fille sans jamais se plaindre, sans jamais s'arrêter. Cette décision fut le début d'un long calvaire pour mon ange... Après ce jour elle se mit à faire le ménage régulièrement, la cuisine chaque jour et toutes les autres tâches que je pouvais faire de mon vivant certes rien n'était parfait aux yeux de mon mari, mais elle faisait de son mieux. Ses frères et sœurs se mirent alors à lui rendre la tâche encore plus difficile s'amusant avec elle, profitant de son mutisme et de la soumission que les coups de leur père avaient fait naître en elle pour la maltraiter eux aussi, mais sans jamais la toucher. J'avais du mal à supporter de telles visions, mais je ne pouvais rien faire...

    Puis, après quelques mois d'une situation aussi pénible, une nuit où mon ancien mari rentra à la maison dans un état des plus déplorable le cauchemar que mon ange vivait chaque jour devint alors un véritable enfer. Je ne saurais vous dire ce qui a déclenché cet enfer, mais cette nuit là alors qu'elle avait un peu plus de quatorze ans Lily fut surprise en pleine nuit dans sa chambre par mon ancien mari. Celui-ci se mit à la frapper comme à son habitude, mais cette fois-ci c'était différant il se mit à lui hurler qu'elle était loin d'être la femme de cette maison, qu'elle ne savait pas ce que c'était d'être une femme et qu'il allait lui montrer ce que cela impliquait d'être une femme. Les coups se stoppèrent enfin pour laisser place à une chose bien plus horrible, ce sale ivrogne violant sans vergogne ma douce enfant lui répétant inlassablement que c'était le devoir d'une femme que de combler son homme, l'homme de la maison. Lily passa l'une des nuits la plus longue et difficile de son existence son père commettant l'irréparable sans aucune douceur laissant sa propre fille amorphe sur un lit souillé dans lequel elle passa les deux jours qui suivirent comme déconnecté de la réalité.

    Les deux années suivantes continuèrent sur un rythme tout aussi malsain, Lily était devenue une adolescente dès plus attirante aux formes qui s'étaient développées pour le plus grand plaisir de mon pervers de mari celui-ci continuant à abuser régulièrement de notre enfant sans que personne ne s'en soucie, sans que personne n'essaye de le stopper. Pendant ses deux années ma pauvre enfant était devenue totalement soumise envers mon ancien mari le laissant faire tout ce qu'il souhaitait, lui obéissant en toute circonstance et même dans ses pires demandes. Cette situation aurait perduré longtemps, des années certainement, si un objet n'était venu changer la donne, après deux années de calvaire ma petite Élisabeth trouva une passion, une petite chose qui lui faisait oublier tout ce qu'elle subissait en silence les livres. Tout commença des plus banalement alors que son plus jeune frère avait oublié un livre d'école, Lily s'en était saisie pour lui porter, mais arrivé devant le palier elle n'osa sortir retournant immédiatement à l'intérieur et c'est ainsi qu'elle plongea le nez dedans alors qu'Howard décuvait son whisky. Ce fut comme une révélation, les plus belles heures qu'elle n'avait passé depuis ces trois dernières années, ce livre n'était peut-être qu'un manuel de géographie Lily fut subjuguée par sa lecture, par toutes ces choses qu'elle ignorait sur le monde, par tout ce qu'un livre pouvait contenir. Suite à ce jour elle emprunta régulièrement les livres de ses frères et sœurs cachant ceux-ci pour que personne ne soit au courant de cette passion qui la soulageait, qui lui faisait oublier sa situation et qui lui apprenait de nombreuses choses sur l'histoire de son pays, les autres livres tels que les maths ou la physique étant bien trop compliqués pour qu'elle...

    Jour après jour Lily s'instruisait comblant son retard dans certains domaines, mais bien vite elle eut envie d'autres choses et elle se mit alors à fouiller la maison à la recherche de livres nouveaux et ce fut chose faite alors qu'elle pénétra mon ancienne chambre y trouvant un livre, un livre qui allait complètement changer sa façon de voir les choses et lui faire rompre la promesse qu'elle s'était faite lors de ma mort pour en créer une nouvelle. Ce livre n'était autre que le journal que j'avais commencé à écrire lors de sa naissance, un livre qui expliquait tout l'amour que j'avais pour elle, un livre qui m'avait servi au fil des années de soutient. Dans les lignes que j'avais couché sur le papier elle put lire tous les sévices que mon mari m'avait fait subir et que j'avais accepté pour le bonheur de mes enfants et principalement le bonheur de Lily. Elle put se rendre compte qu'elle subissait chaque jour des choses bien pire et compris en me lisant que jamais je n'aurais accepté cela. Il lui fallut plusieurs jours pour comprendre tout ce que cela impliqué lisant sans relâche mes mots pour être certaine de comprendre avant de prendre la pénible décision de fuir un soir après qu'elle ait reçue les attentions perverses d'Howard...

    La fuite ne fut pas des plus simple Lily n'étant plus sortie de notre maison depuis ses treize ans alors qu'elle en avait maintenant dix-sept, tout ce qu'elle connaissait du monde elle l'avait appris dans les livres qu'elle avait pu trouver. Ne connaissant que peu la ville, la pauvre monta dans le premier bus longue distance qui croisa sur sa route et elle fit de même lors du terminus du premier ainsi que du second voulant mettre le plus de distance possible entre elle et la colère de son père qui allait naître dès qu'il se réveillerait. C'est ainsi, qu'après plusieurs jours de trajet Lily, complètement subjuguée par la beauté de ce pays qui était le sien, ce pays qui venait de s'ouvrir à elle, arriva à Seattle.

    Seattle, une ville comme elle n'en avait jamais vu, une ville qui cachait bien des malheurs qu'elle allait découvrir de la pire des façons. Dès son arrivée Lily apprit à ses dépends qu'il valait mieux avoir de l'argent lors d'une fugue, chose dont elle n'était pas des plus fournit. La presque totalité de ce qu'elle avait réussi à voler à son père elle l'avait déjà dépensé dans les trois trajets de bus et les quelques mets achetés en route... La faim la tiraillant, ma pauvre petite chercha alors une façon de manger offrant dans un premier temps les quelques cents qui lui restaient, puis fouillant les poubelles des restaurants qui lui avaient refusés l'entrée. Cela marcha quelques jours, mais bien vite Lily se fit attraper par un des propriétaires qui n'aimait pas qu'une clocharde fouille ses poubelles, devant son mutisme il la frappa plusieurs fois avant de la menacer d'appeler la police si jamais il la revoyait ici, la forçant à prendre la fuite devant la peur que la police lui inspirait.

    Déambulant dans la ville sans but précis Lily fit la connaissance d'une personne qu'elle aurait mieux fait d'éviter, un homme d'une trentaine d'années plutôt charmant qui se présenta comme membre d'une association qui avait pour but d'aider les personnes comme elle, il s'appelait richard Shawn. Celui-ci persuada ma fille de le suivre, il l'entraîna dans un bâtiment délabré lui expliquant qu'elle pourrait loger ici aussi longtemps qu'elle le souhaitait, qu'elle aurait de quoi manger ce qui la réjouie, elle qui n'avait rien mangée depuis quatre jours, mais surtout qu'elle serait à l'abri de la police. Bien trop crédule, elle lui fit confiance se laissant entraîner dans cet immeuble plein de promesse pour se retrouver dans l'antre du diable, ce Richard qui la fit tomber dans l'enfer de la drogue... Les premiers jours se passèrent exactement comme il lui avait promis avec, cerise sur le gâteau, des livres à lire, une grande quantité de livres qu'elle s'empressa de consulter remerciant timidement cet homme qui lui permettait de survivre sortant pour la première fois de son silence depuis ces quatre dernières années. Mais tout cela changea un soir, un soir où Richard abusa de sa situation pour la violer comme le faisait si bien son père, il y a encore quelques semaines de ça. Mais ce ne fut pas aussi simple qu'avec Howard, Lily se débattait, un peu trop au goût de son agresseur, qui après l'avoir immobilisé lui administra un peu de drogue pour la rendre plus docile, plus malléable, mais aussi dépendante...

    Les hommes, ce sont tous les mêmes, des monstres sous couvert d'une apparence plus avantageuse pour se mêler à la masse. Ces monstres, qui pour satisfaire leurs envies, n'hésitaient pas à droguer une jeune femme aussi belle soit elle quitte à la rendre dépendante du moment qu'elle se laisse abuser en silence. Je ne supporte plus ce monde dans lequel ma pauvre enfant se doit de vivre, la regarder cette nuit là fut si difficile, voir son corps devenir une simple poupée dans les mains de cet homme cela n'était insupportable et pourtant ce ne fut que le début... Pendant plusieurs semaines l'homme prostitua ma fille la maintenant sous héroïne pour qu'elle soit totalement soumise envers ses clients. Lors des rares moment où elle sortait de son état végétatif Lily se réfugiait dans la lecture, supportant très mal l'état de manque elle était complètement incapable de fuir cet enfer qui la rognait lentement... Par chance avec le temps qui passait Richard devint moins pressant laissant plus de libertés à mon enfant, lui fournissant aussi moins de drogue ce qui lui permit de fuir une nuit. Elle promit cette nuit là à l'homme qui était en train d'abuser d'elle qu'elle resterait à ses côtés aussi longtemps qu'il le souhaitait si jamais il l'aidait à fuir loin d'ici. L'homme bien trop subjuguait par l'idée d'avoir Lily pour lui seul l'entraîna hors du bâtiment pour la conduire dans un appartement qu'il occupait en toute illégalité. Vous trouverez cela certainement stupide de la part de ma fille qui venait de troquer un tortionnaire contre un autre, mais elle n'avait pas vraiment le choix si elle voulait vivre...

    Vivre, c'était la promesse qu'elle s'était faite alors qu'elle avait fuit notre foyer après la lecture de mon livre et elle venait de faire ce qu'elle pensait nécessaire pour survivre. Certes ce n'était pas une bonne décision mais c'était peut-être la seule qu'elle avait pour l'instant. Lily devint donc la "maîtresse" de cet homme pour ne pas dire son esclave, offrant son corps chaque jour à celui-ci contre la drogue qu'elle consommait. Vivant dans l'appartement miteux de l'homme elle n'osait en sortir pour exhiber au monde ce qu'elle était devenue se trouvant répugnante, sale, repoussante se réfugiant dans la lecture pour oublier tout cela... La drogue avait fait naître en elle des envies des plus morbides, bien qu'elle n'y ait encore succombé réussissant à les contenir n'ayant que de très rares périodes de manque, cela n'allait pas durer. Après de nombreuses semaines son tortionnaire décida qu'il avait assez payé pour son corps la forçant à le satisfaire sans lui fournir de drogue ce qui la fit sortir de ses gonds le poignardant avec une seringue avant de prendre la fuite...

    Lily comprit après ce geste qu'elle ne pourrait jamais redevenir celle qu'elle était avant et décida de mettre fin à ses jours se tranchant les veines pendant une nuit où le manque de drogue ne faisait trop ressentir. Son histoire aurait pu en finir ici comme elle avait commencé, dans une ruelle humide et insalubre, mais ma pauvre enfant ne put finir son geste n'arrivant, malgré la drogue, à oublier la promesse qu'elle m'avait fait, la promesse de vivre. Les deux jours qui suivirent furent invivables, à la limite de l'enfer pour elle qui n'avait jamais connu un tel état de manque, ma pauvre enfant resta prostré sur le sol de cette ruelle à la limite de la mort baignant dans sa crasse, résultat du manque... Elle aurait pu rester ainsi longtemps, mais par "chance" un clochard la ramassa la conduisant dans le bâtiment qu'il occupait avec d'autres exclus de la société prenant alors soin d'elle, essayant de lui faire remonter la pente, pansant ses plaies, la mettant aux secs lui retirant ses vêtements souillés, la forçant à manger ainsi qu'à boire régulièrement. Après quelques jours de ce doux traitement Lily reprit conscience, son esprit réintégrant ce corps douloureux elle avait essayé de quitter sans succès pour son plus grand déplaisir.

    Après quelques heures passées à se reposer le manque refit surface plus violemment. Prise de tremblement mon ange supplia pour qu'on lui fournisse de la drogue, pour qu'on l'aide devant la sensation affreusement désagréable au plus profond d'elle, elle comprit alors qu'elle n'avait d'autre choix que de continuer cette vie de droguée son corps ayant besoin de ces produits pour la maintenir en vie. Remerciant l'homme qui l'avait aidé Lily, dès qu'elle en eut la force, quitta leur squatte pour déambuler dans les rues à la recherche d'une quelconque drogue pouvant faire disparaître cette sensation de mal être ce qui fut chose faite quelques heures plus tard, Lily se retrouvant dans le lit d'un inconnu une aiguille dans le bras en guise de payement après qu'il ait profité de son corps. Cette nuit là elle se prostitua de son plein gré pour la toute première fois et ce ne fut pas la dernière, bien au contraire, il lui fallut un certain temps pour s'y faire, mais ses crises de manque lui firent passer le pas mon enfant ayant trouvée une façon rapide de gagner de l'argent. La prostitution lui permit dans un premier temps de se payer de quoi se droguer chaque jour, de manger aussi par moment puis après de nombreuses semaines de louer un petit appartement miteux mais largement suffisant pour elle qui n'avait vécu autrement que de squatte en squatte depuis si longtemps...

    Alors qu'elle avait dix-neuf ans et pour la première fois les vampires firent leurs apparition publique dans le monde provoquant des changements sans précédant dans notre façon de vivre. Lily n'y prêta que peu d'attention du moins dans les premiers temps, s'étant accommodé à la drogue elle avait pu retrouver une vie proche de la normalité malgré les pulsions morbides qu'elle réprimait au plus profond d'elle, les diverses marques ayant fait l'apparition sur ses avant bras en témoignant. Son "travail" avait permis de meubler son appartement convenablement, d'avoir un peu de confort, mais ce qu'elle préférait c'était que cet argent lui permettait d'acheter par moment quelques livres dans une petite librairie qu'elle fréquentait très souvent, la propriétaire Ashley Gilmore était la seule personne qu'elle pouvait pratiquement appeler son amie. Depuis qu'elle l'avait rencontré Ashley s'était toujours montré très gentille avec elle lui offrant parfois, alors qu'elle n'avait de quoi les acheter, un livre ou deux contre quelques services dans la librairie dont Lily s'acquittait avec plaisir aimant paraître normale aux yeux de cette jeune femme. Pour finir je vous aies dit que ma fille ne s'intéressait que peu aux vampires, mais cela changea il y a quelques jours. Ma fille entendit parler d'une rumeur, une rumeur relayé par son dealer qui expliquait à qui voulait l'entendre qu'un nouveau produit était sur le marché, un produit des plus rare, mais qui procurait à quiconque le prenait un bien être qu'aucune autre drogue ne pouvait apporter un produit dont les vampire avaient apporté de l'ancien âge...


    ~~~~


    ~~Voilà... Vous savez tout sur l'histoire, aussi pénible soit elle, de ma fille, Elizabeth Judith O'Connors dit Lily. Plusieurs choses dans son avenir proche me laisse présager des malheurs encore plus grands, je prie pour que jamais elle n'arrive à mettre la main sur ce produit ou qu'elle ne croise de vampire, ne voulant qu'elle en soit dépendante ce produit qui n'est autre que leur sang.~~

    Mise à jour :

    Ne vous l'avez-je pas dit ?

    Deux années, si peu de temps et pourtant de tels changements. Humaine ma pauvre chérie n'est plus à cause de cet homme, ce vampire qui a prit un malin plaisir à la droguer, à l'humilier, à la violer pour finalement en tomber amoureux. Oui je l'avoue, Lily n'a pas été adroite dans le passé, se laissant manipuler par plus âgée et maligne qu'elle, mais jamais elle n'avait mérité un tel sort...

    Pourtant, sans que je comprenne pourquoi, l'amour que ce vampire ressentait pour elle semblait avec le temps devenir réciproque et une belle histoire aurait pu se dessiner. Seulement rien ne se passa ainsi, mais tout aurait pu être différent si ce vampire s'était rendu compte des faiblesses de mon enfant, s'il l'avait prit sous son aile au lieu de la laisser se vendre à une des siennes. Abusée par Agape qui la remit sur le trottoir, surprise par Alistair, la pauvre perdit bien vite l'amour de celui-ci qui pourtant ne vivait que pour elle à présent.

    S'en suivi des mois et des mois de calvaire pour ma pauvre enfant. Incapable d'oublier l'amour qu'elle avait pour Alistair elle décida de reprendre le cours de sa vie en main en changeant du tout au tout. Vampire, elle l'est devenue à part entière à présent. Délaissant sa seule amie, copiant les œuvres macabres de son amant afin d'attirer son attention, ma fille n'a plus rien de la douce humaine que j'ai connu et admiré. Elle n'est plus qu'un monstre animé par l'amour impossible qu'elle porte pour ce sire qu'elle a retrouvé, ce sire qui a tellement changé...


    -- LIEN ÉVENTUEL AVEC UN PERSONNAGE DÉJÀ PRÉSENT?

    Alistair Harrp : Celui qui m'a sauvé de la mort. Je suis son infante, son âme sœur, son tout...

    Agape Ursari : Celle qui m'a piégé. Je suis son employée, son amie, son gagne pain...

    Malifay Durango : Celle qui m'a abusé. Je suis sa rivale, son passe temps, son jouet...





paperasse


    Cherchez vous un djinn officiel pour surveiller votre personnage? Oui

    Avez-vous envoyé les mots de passe à Mnesis? Oui

    Comment avez-vous connu le forum? J'étais sur l'ancienne version <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lily O'Connors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation :: Présentations :: Fiches validées :: Vampires-