Oriana Genovese




Partagez | 
 

 Oriana Genovese

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre

Feuille de personnage
Disponible pour un topic?:
MessageSujet: Oriana Genovese   Jeu 16 Mai - 15:57



id card





Ft. Cristina Scabbia





    NOM: Genovese

    PRÉNOMS: Oriana, Cesarina, Teresa

    NATIONALITÉ: Américaine

    ÂGE RÉEL: 99 ans

    ÂGE PHYSIQUE: Un quart de siècle, enfin, 26 si on veut vraiment être précis

    STATUT: Célibataire

    MÉTIER: Lieutenant de Théobald de Navarre

    ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle

    INFORMATIONS? Folle d'armes à feu, elle en a amassé au fil des ans. Sa préférée? Une mitraillette Thompson Gangster USA qui lui rappelle d'ou elle vient.





    -- CARACTÈRE: Oriana a grandi dans le milieu mafieux de la Prohibition. Petite, elle assistait en cachette aux réunions du Parrain, et rêvait d'aventure. Elle en as aussi tiré un amour pour l'argent, le mensonge et la tromperie. Ne vous fier jamais à ce qu'elle dit, car elle ment comme elle respire. Elle sait dissimuler ses sentiments et ses buts, mais au final, il n'y a qu'elle qui l'intéresse, ou presque. La famille est pour elle le plus important, mais voilà, sa famille aujourd'hui se résume à Théobald. Il n'y a que lui qu'elle respecte vraiment, qu'à lui qu'elle obéit. Les autres, elle les manipule ou les ignore. Enfin non, il y a Aymeric, aussi. Presque son frère, elle l’apprécie énormément et adore l’embêter. Les humains ne sont pour elle qu’un garde-manger : elle bois sans se gêner ceux qui se présentent à elle afin d’obtenir l’immortalité, mais les jette dès qu’elle n’en a plus besoin. Elle les méprise et s’en sers sans sourciller. Quant aux Djinns, ce n’est guère mieux. Elle les méprise tout autant, et prend un malin plaisir les tourner en ridicule dès qu’elle le peux. L’amitié Vampires-Humains ? Une stupidité. L’amitié Vampires-Djinns ? Une hérésie.

    -- PHYSIQUE: Oriana est ce genre de femme que seule l’Italie sait faire. Grande et élancée, avec des formes appétissantes qu’elle sait mettre en valeur, ce qu’elle ne se gêne pas pour faire. Son visage anguleux aux pommettes bien dessinées abrite des yeux noirs qui expriment très bien le dédain et le dégout. Un seul regard suffit en général à faire reculer les importuns. Adepte du sourire ironique, rares seront ceux qui auront vu un sourire sincère sur ses lèvres. Une cascade de boucles noires qu’elle attache rarement tombe dans son dos. Ses tenues varient. Elle s’habille selon son humeur : sobres, provocatrices, pratiques, ou classes, ses tenues s’adaptent à son activité. Elle aime se maquiller, et pas toujours légèrement. L’ombre à paupière noire est son accessoire fétiche. Ne prêtant pas grande attention aux accessoires, excepté lorsque la situation le veut, elle porte rarement de bijoux, à part un pendentif tout simple au bout d’une chaîne d’argent qu’il lui a été offert pour ses 15 ans par son « Oncle Al » et qu’elle conserve encore aujourd’hui comme un trésor.




once upon a time



    -- HISTOIRE:

    Oriana Cesarina Teresa Genovese est née le 14 février 1923 à Chicago. Première née de Vito Genovese et de sa femme Ottavia. Première née du jeune couple, elle fut ensuite suivie par trois frères, Emilio, Lorenzo et Raffaele, puis une dernière sœur, Gabriella. Son père était l’underboss de la mafia de Chicago, directement sous les ordres du grand Al Capone. La petite Oriana eut une enfance heureuse. Alors que la Prohibition, puis la Grand Depression, touchait les Etats-Unis d’Amérique, le métier de son père les mettait à l’abri du besoin, et même plus. Fascinées dès l’enfance par tous ces « oncles » qui se réunissait chez ses parents, elle s’échappait régulièrement de la surveillance de sa mère, fort occupée avec les autres femmes de la « famille » à préparer le repas et s’occuper des enfants, pour s’inviter aux réunions de tous les « oncles ». Elle aimait leurs visages si marqués par leur vie, leurs chapeaux, et les cigares qu’ils fumaient, qui créaient un épais nuage de fumée au-dessus de la table de réunion. Lorsque sa mère, une spatule à la main, venait la chercher avec un regard menaçant, elle se cachait derrière les jambes de son père ou de l’oncle Al qui riaient et la prenaient sur leurs genoux, réduisant à néant les efforts d’Ottavia pour faire obéir sa fille aînée. La petite Genovese était presque leur mascotte. Ils la laissaient jouer avec les liasses de billets, retenant leurs mots lorsqu’elle était dans les parages pour ne pas la choquer avec des mots comme « assassinat ». Son Oncle Al l’adorait, lui qui n’avait eu que des fils, et ne manquait jamais de lui rapporter un cadeau. Il y avait l’oncle Théo, aussi. C’était lui le plus beau. Il avait des beaux yeux bleus et puis il est jeune, et grand, tellement qu’elle devait lever haut la tête pour pouvoir le regarder. C’était un ami de son papa, et il parait qu’il l’avait tenu dans ses bras quand elle était toute petite.

    Oriana grandit dans ce milieu où elle se sent à l’aise. Mais être mafioso est un métier dangereux, et  8 ans, on lui apprendra que son oncle Al ne viendra plus aux réunions : elle comprendra un peu plus tard qu’il est en prison. Même de là-bas, il continuera de lui envoyer des cadeaux pour son anniversaire, notamment un collier avec un rubis serti d’argent pour ses quinze ans, cadeau qu’elle conservera comme un trésor pendant toute sa vie, et encore après. Les réunions de la mafia continuèrent cependant chez ses parents, et elle y assistait, se gardant bien de dire quoi que ce soit, mais écoutant avec avidité. Elle admirait tous ces hommes qui prennent le pouvoir sur Chicago grâce à leur force et leur charisme, et se promis qu’un jour, elle sera comme eux. Puissante, et crainte. Cela faisait rire l’oncle Théo, à qui elle se confiait régulièrement. Il créait des débats au sein de la famille, d’ailleurs. Ottavia trouvait étrange qu’il ne paraisse pas prendre une ride, et soupçonnait en bonne chrétienne quelques diableries. Vito l’apaisait à chaque fois, comme s’il savait ou devinait sur Théobald quelque chose que le reste de la famille ignorait. Quant à Oriana, elle s’est promis qu’un jour, elle donnerait sa virginité à cet homme qui, l’adolescence aidant, l’attire de plus en plus. Qu’importe qu’il soit ami de son père, qu’importe qu’il paraisse avoir l’éternelle jeunesse. Le danger et l’interdit l’attirent. Et puis la puberté à fait d’elle une belle jeune femme, et les principes que les mafiosi ont implantés en elle lui interdise l’échec. Elle veut cet homme, et elle l’aura.


    Cela se produisit le jour de ses vingt ans. Toute la « famille » était là pour fêter l’évènement, et Théobald, qu’elle ne peut plus se résoudre à appeler « oncle », était resté dormir dans la chambre d’ami. En pleine nuit, elle rentra dans sa chambre, sans se soucier de la présence de ses parents au bout du couloir, et se donna à lui. Débutera alors une sorte de relation qu’Oriana n’osera même pas imaginer exclusive. Ce n’était pas de l’amour qu’elle ressent pour Théobald, mais un profond respect, et une attirance indescriptible. Plusieurs fois, elle lui demanda pourquoi il ne vieillissait pas, mais il se contentait d’éluder avec un sourire énigmatique. Cette « relation » dura presque 4 ans, en cachette des parents de la jeune femme qui n’auraient sans nul doutes pas apprécié la chose, peu importe l’amitié qui liait Vito et Théobald. Oriana le voyait régulièrement, agissant comme si de rien n’était en sa présence, conservant aux yeux de tous cette complicité qui les avaient liés depuis son enfance. Quelques fois, il restait dormir chez ses parents, et elle venait alors le rejoindre dans sa chambre, s’échappant à l’aube pour rejoindre son lit.

    Ce fut l’année 1949 qui provoqua l’évènement qui fit d’Oriana ce qu’elle est aujourd’hui. Le 25 janvier, l’oncle Al meurt d’un arrêt cardiaque. Se rendant compte que les mafiosi, ces hommes si puissants et qu’elle admire tant étaient finalement aussi fragile que le commun des mortels, elle alla pour la première fois trouver Théo et le supplia de lui révéler son secret, pensant –à juste titre- qu’il avait découvert un moyen pour être immortel. Celui-ci lui avoua alors qu’il est un vampire et lui proposa de la transformer elle aussi. Pour Oriana, ce fut presque la consécration. Elle pourrait rester auprès de lui, et obtenir la puissance qu’elle avait toujours voulue. Forte de sa décision, elle laissa une lettre à ses parents leur annonçant sa fuite, et partit avec Théo vers cet avenir meilleur, une pointe de regret tout de même quand à la vie qu’elle laissait derrière elle.

    La transformation fut douloureuse, mais les avantages d’être un vampires étaient nombreux. Théobald lui fit rencontrer Aymeric de Vallambres, son meilleur ami et bras droit. Ils vécurent un temps tous les trois, liant avec Aymeric une amitié fraternelle : elle avait trouvé en lui un frère en remplacement de ceux qu’elle avait perdus. Se retrouvant de temps à autre entre les draps de Théo, Oriana découvrait la vie de vampire. Et elle adorait ça. Elle finit par se séparer de Théobald et Aymeric pour partir de son côté en direction de New York. Revenir à Chicago était exclu, sa famille devait encore avoir des yeux partout, et s’ils apprenaient qu’elle aussi avait acquis « l’éternelle jeunesse »… Elle leur envoyait cependant des lettres régulièrement, auxquelles sa mère répondait, lui donnant des nouvelles de toute la famille. Vivant dans l’ombre, elle acquit sa propre expérience. Son regret fut de ne pas pouvoir assister à l’enterrement de sa famille, assassiné par un capo ennemi qui voulait prendre le pouvoir. C’était en 1952… Elle aurait eu 29 ans, et sa plus jeune sœur n’en avait que vingt. Ce jour-là, elle prit la décision de ne plus s’attacher aux humains, trop fragile. Sa famille fut les derniers représentant de la race humaine pour qui elle éprouva de l’attachement.

    Durant les années 60 elle fit les quatres cents coups en Floride et Louisiane, amplifiant les légendes urbaines qui régnaient déjà dans cet état. Elle s’amusa pendant près de 50 ans à monter des empires commerciaux, qu’elle  faisait faire faillite dès qu’elle se laissait, sans se soucier des gens qu’elle plongeait dans la misère. Elle a observé le « coup d’Etat » de Théobald avec amusement, et se promit de le rejoindre dès qu’elle se serrait lassé de son amant de la ville où elle séjournait. Ce jour est venu. Il est temps de découvrir Seattle.

    -- LIEN ÉVENTUEL AVEC UN PERSONNAGE DÉJÀ PRÉSENT?Théobald et Aymeric



paperasse



    Cherchez vous un djinn officiel pour surveiller votre personnage? Pourquoi pas

    A quel administrateur avez-vous envoyé les mots de passe? Théo

    Comment avez-vous connu le forum? Je suis un DC ^^



Dernière édition par Oriana Genovese le Lun 17 Juin - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Emploi/loisirs : Rentier / Escrime

Feuille de personnage
Disponible pour un topic?: A discuter !
MessageSujet: Re: Oriana Genovese   Jeu 16 Mai - 16:23

Ma chère Oriana, c'est un véritable plaisir de lire ta fiche! Une plume agréable et un style alléchant.
J'aime beaucoup ta manière de décrire l'histoire!

C'est avec bonheur que je t’accueille parmi nous, viens vite t'installer à la maison! Aymeric et moi nous organiserons une belle fête pour ton retour. (Le sang coulera a flot!)

Bienvenue ma délicieuse infante. I love you

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Oriana Genovese   Jeu 16 Mai - 16:25

*lui file un coup de pied*

Encore une garce a Theo Rolling Eyes

Ouais ouais Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Oriana Genovese   Jeu 16 Mai - 16:27

Bienvenue Smile

Encore une vampire...tssssss
Carmilla est contente de voir que son baybay a des amies !!! *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre
Emploi/loisirs : Couper les cheveux en quatre.

Feuille de personnage
Disponible pour un topic?: Faut voir.
MessageSujet: Re: Oriana Genovese   Jeu 16 Mai - 16:27

Bon moi ça suffit comme ça, j'me barre! Tchao les nazes. vroum

(Bienvenuuue! Une mafiosa, je kiffe le principe... Tu devrais bien t'entendre avec Mathias aussi, d'ailleurs. Fiche très agréable à lire, et au plaisir!)(Enfin, pas pour Pandore, le plaisir, bien sûr. >_>)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Oriana Genovese   Jeu 16 Mai - 17:11

C'est ma p'tite soeuuuuuur hahaaa

Ouai, vivement que tu reviennes, je m'ennuie de toi !

Et je valide le lien bien entendu ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre

Feuille de personnage
Disponible pour un topic?:
MessageSujet: Re: Oriana Genovese   Jeu 16 Mai - 17:55

Aaaaaah vous me manquiez mes petits loups!! Oh oui une fete! je sens que je vais bien m'amuser ici!
Théo, la blonde, la, c'est ton garde manger attitré? Me dis pas que... naaan c'est elle ta fiancée?

(Merci a touuuus )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Oriana Genovese   Jeu 16 Mai - 18:13

Elle a l'air cool comme fille celle là! \o
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oriana Genovese   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oriana Genovese
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation :: Présentations :: Fiches validées :: Vampires-