Incendie tragique à l'opéra




Partagez | 
 

 Incendie tragique à l'opéra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre
MessageSujet: Incendie tragique à l'opéra   Jeu 1 Oct - 20:22




L'Opéra ravagé par les flammes !


Le célèbre Opéra de Seattle a été victime d'un très grave incendie qui laisse derrière lui plusieurs victimes. On déplore le décès présumé de la directrice Carmilla de Vallambres, célèbre également en tant que chanteuse au sein de l'Opéra. Son fils spirituel, Nicolas de Padoue, aurait également succombé aux flammes. Rappelons que ces deux personnalités se sont révélées en tant que vampires sans pour autant faire étalage de leur statut.

Cette nuit, on pouvait apercevoir une épaisse fumée noire envahir le ciel de First Hill et monter jusqu'au fenêtres des buildings. Dans une vision cauchemardesque, les riverains ont alors vu l'imposant Opéra ravagé par les flammes ! L'équipe de pompiers de la ville a aussitôt été appelée sur place mais malheureusement, l'ampleur de l'incendie était si importante qu'il s'est propagé trop vite pour nos courageux hommes du feu. Tout a été mis en oeuvre pour étouffer les flammes et éviter que l'incendie ne se propagent aux bâtiments avoisinant mais il était trop tard pour sauver le magnifique Opéra, bijoux d'architecture moderne.

Bien pire, une fois le site rendu accessible, les fouilles ont permis de découvrir les restes calcinés et méconnaissables de cinq corps. Bien qu'aucune certitude ne soit de mise, deux d'entre eux pourraient appartenir à la directrice et de son "infant". (Note : infant = la progéniture d'un vampire créateur).

S'agissait-il d'un incendie criminel ou d'un dramatique incident ? L'enquête de la police se poursuit.

La presse a pu interviewer brièvement l'un des témoins : le concierge de l'Opéra, Elijah Adbroc.

B. Valentine "M. Adbroc, vous travaillez à l'opéra, étiez-vous à l'intérieur lorsque le feu s'est déclaré ? Avez-vous remarqué quelque chose d'inhabituel ?"

Elijah Adbroc : "Non... j'étais pas là. Enfin, je ne crois pas. C'était un peu différent. Mais les choses ne seront plus jamais les mêmes maintenant donc je sais pas trop. J'ai du mal à remarquer les changements, je crois. Et j'avais pas encore vraiment l'habitude d'être ici, non plus."

B. Valentine "Pensez-vous que l'incendie aurait pu être d'origine criminelle ?"

Elijah Adbroc : "Oui. Il y a parfois des criminels à Seattle, ce sont des choses qui arrivent. Donc je pense que c'est très possible. Hier j'ai vu un reportage sur un pyromane à la télé, ça se passait à Los Angeles mais ça aurait pu se faire ici. Ah non... c'était pas hier, ma télévision avait déjà brulé en fait, c'était un autre jour, alors."

B. Valentine "C'est une véritable tragédie, on rapporte que Mme de Vallambres et M. de Padoue se trouvaient à l'intérieur, pouvez-vous confirmer cela ? Selon les secours, leurs restes n'ont pu être retrouvés, considérant leur âge..."

Elijah Adbroc : "Elle s'appelait Carmilla. Oui, elle vivait tout à coté de chez moi, dans son appartement à l'étage. C'est dommage qu'elle soit morte. Et pour son associé aussi mais j'ai oublié son prénom. Ils étaient toujours à l'intérieur ces derniers temps, ils ne sortaient presque jamais de leur appart."

B. Valentine "Comment envisagez-vous votre avenir professionnel, à la suite de ce drame ?"

Elijah Adbroc : "Je ne sais pas. j'hésitais déjà à changer de job avant l'incendie. Donc en fait c'est cool, j'ai plus à hésiter maintenant. Mais j'envisage de travailler, c'est une chose importante dans la vie normale."

Le jeune homme est visiblement sous le choc, comme en attestent ses propos parfois incohérents, mais la Police présume fortement des décès de Mme de Vallambres et M. de Padoue. Plus d'information prochainement.

Article rédigé par B. Valentine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Incendie tragique à l'opéra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le journal RP :: The Seattle Times-