Montée de la criminalité à Seattle




Partagez | 
 

 Montée de la criminalité à Seattle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre
MessageSujet: Montée de la criminalité à Seattle   Dim 26 Oct - 22:26




Massacres à Central District.


La fin de ce mois de mars 2022 fut sanglante à Central District, le quartier bien connu pour son haut taux de criminalité. Pas moins d'une quinzaine de corps sans vie ont en effet été découverts par les autorités, gisant en pleine rue, sans que le moindre suspect n'ait pu être appréhendé. Si les identités des victimes n'ont pas été révélées à la presse, nous savons cependant qu'il s'agissait d'hommes lourdement armés, vraisemblablement un gang, tous de race humaine. Les riverains interrogés ont affirmé n'avoir rien vu, les rues où se sont déroulés ces agressions étant malheureusement fort mal éclairées. Des témoignages de bruits de coups de feu et de hurlements ont pu être déposé, sans pour autant faire avancer l'enquête d'un iota. Nous avons interviewé le propriétaire d'une échope de tabac dont le magasin a été vandalisé la nuit du drame, l'homme a souhaité conserver l'anonymat.

XX : "Je vais fermer boutique et déménager dans le sud ! Ici il y a toujours eu du raffut la nuit mais maintenant c'est bien pire, surtout depuis qu'il y a ce fichu bar qui attire les sangsues. J'attends toujours que les mesures de la nouvelle maire fassent effet mais d'ici là on a tous le temps de crever. Parce que les flics ont beau faire les innocents, l'identité du ou des meurtriers est évidente non? Impossible de rester ici avec tous ces vampires, ça devient insupportable !"

Depuis cette fameuse nuit sanglante, les habitants de Central District se barricadent chez eux à la nuit tombée, tétanisés par la peur. Les citoyens interrogés parlent de climat angoissant, ravivé par ces traces de sang encore visibles dans les rues. Certains émettent l'hypothèse d'une milice organisée par des membres de la population pour lutter contre les vampires, en toute illegalité. Tentative de défense qui aurait lamentablement échoué...

Notre nouvelle maire Meryl Sullivan s'est exprimée sur ce sujet navrant afin d'exprimer ses plus sincères condoléances et exprimer son soutien aux familles des victimes. En voici un extrait.
(Lire la suite en page 5 de notre journal)

B. Valentine : "Pensez-vos réussir à instaurer la sécurité promise dans votre programme ?"
M. Sullivan : "Nous savons que la population est en demande et nous travaillons avec acharnement pour que nos projets de lois soient appliqués. Il faut savoir que la tolérance exagérée envers les vampires pratiquée par l'ancien maire a causé énormément de dégats. Depuis que Seattle est connue pour ses largesses envers les non-humains, elle attire beaucoup de mal intentionnés. les statistiques démontrent une hausse flagrante de criminalité, de meurtres mais aussi d'enlèvements."
B. V. : "Des enlèvements? Croyez vous que les vampires soient également coupables des multiples disparitions de ces derniers mois ?"
M.S. : " Vous avez pu le constater, les disparitions non-expliquées sont de plus en plus nombreuses. Les chiffres parlent d'eux-même. Je suis en contact rapproché avec l'équipe de police de Seattle dont je reçois régulièrement des nouvelles, sachez que le sort des citoyens de Seattle me tient à coeur et je suis réellement inquiète."
B. V.: "Vous connaissez les histoires personnelles des victimes ?"
M.S. : "Bien-sûr, je peux vous en citer tant.... Je suis de près l'évolution d'une enquête sur la disparition d'une jeune mère dont l'histoire est poignante. Son mari, un courageux ambulancier élève seul leur petite fille de sept ans. Comment lui faire comprendre qu'elle ne verra peut-être jamais plus sa maman ? Ou devrais-je vous parler de cette jeune fille fragile qui a eu l'audace de travailler comme serveuse dans un casino, tenu par un vampire... Personne ne sait où elle se trouve, sa soeur jumelle est inconsolable. Mais aucune preuve n'a pu être retenue pour l'instant."

Nous avons pu également interroger l'un des médecins de l'hopital Grace CHU dont voici un extrait en première page. Notre journaliste a pu être reçue par le docteur Ian McKennitt.
(Un article sur la recrudescence de la criminalité de Seattle sera développé en page 8 et 9.)

B. Valentine : "Bonjour docteur, dans le cadre d'un article sur la montée de la criminalité à Seattle, nous aimerions recevoir votre témoignage. Pouvez vous nous dire si l'ambiance de votre travail à l'hopital s'en ressent ?"
Docteur I. McKennitt : "Bonjour... Hum, à l'hôpital ? Non, pas vraiment... Vous savez, selon les étages et les sections, les ambiances sont radicalement différentes. Si vous comparez la pédiatrie et la gériatrie, par exemple, c'est un bon moyen de vous en rendre compte. De mon côté, je ne ressens pas de stress particulier venant de mes collègues, l'atmosphère est plutôt bonne en générale. Il y a toujours les impondérables, bien sûr. Et le côté Grey's anatomy de la chose. Mais je n'ai pas à me plaindre."
B.V. : "Pour dire les choses clairement docteur, certains disent que la venue en masse des vampires plonge Seattle dans un bain de sang. Avez-vous remarqué vous aussi une hausse du nombre de blessures pour agressions vampiriques chez vos patients ?"
Dr I. McK : "... Il est certain que le nombre de blessures a augmenté, oui. De là à parler de "bain de sang" je ne sais pas si l'expression est adéquate, vous comprenez?"
B.V. :"Oui je vois. En somme, vous modérez ces propos mais peut-on dire que la situation vous inquiète tout de même ou pas du tout ?"
Dr I. McK : "Bien sûr, que je suis inquiet, il y a de quoi ! Mais céder à la panique n'a jamais fait avancer les choses."
B.V. :"Je vous comprends. Un dernier mot pour nos lecteurs, le travail de médecin est-il selon vous plus stressant à Seattle qu'ailleurs?"
Dr I. McK : "Plus stressant qu'ailleurs, non. Il faut être honnête, nous ne sommes pas à New York, et croyez bien que je n'aimerais officier là-bas pour rien au monde. Mais je pense que les autorités doivent rester vigilantes. Il serait dommage qu'une ville aussi sympathique que Seattle tombe dans un cercle trop vicieux pour pouvoir s'en dégager... Vous voyez ce que je veux dire ? Et pour le moment, nous n'en sommes heureusement pas à ce stade. Quoi qu'il en soit, et quel que soit le pays où la région... quand vous êtes toubib, assister aux conséquences de nos politiques gouvernementales fait partie du job, j'imagine."
B.V. :"Subir et tenter de vivre avec, c'est ce que vous voulez dire ?"
Dr I. McK : "C'est assez pessimiste, vu comme ça, mais... oui, il faut être réaliste. Tout ce que nous pouvons faire, c'est tenter de limiter les dégâts. Certains soirs, vous rentrez en ayant l'impression d'avoir réussi à changer un peu les choses. D'autres, vous vous dites que ce n'est même pas une goutte d'eau dans l'Océan. C'est la vie. C'est ce qu'on dit dans ces cas-là, hein ?"



Le docteur McKennitt fait partie de ce genre d'homme qui parvient à conserver un ton léger et rassurant tout en nous parlant de choses concrètes du quotidien, aussi difficiles soient-elles. Mais pour les citoyens de Seattle, pour tous nos courageux hommes et femmes de terrain, vivre en tentant de limiter les dégats est loin d'être une mince affaire...


Article rédigé par B. Valentine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Montée de la criminalité à Seattle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le journal RP :: The Seattle Times-